Ubérisation : le changement ce n’est pas maintenant, c’est toujours !

 

salon entrepreneurs paris 2016

 

Petit retour d’expérience du salon des entrepreneurs  auquel j’ai eu le plaisir de participer la semaine dernière à Paris, porte Maillot. De ce salon, où se sont côtoyées les plus grandes personnalités politiques et entrepreneuriales (premier ministre français, directeur général de Google France, directeur général Facebook France…), j’ai notamment retenu le maître-mot « ubérisation ».

Ce néologisme, issu de l’affaire qui a opposé les chauffeurs de taxis à la célèbre application de véhicules de tourisme « Uber », désigne un nouveau modèle économique disruptif basé sur le numérique. Bienvenu dans le monde de l’économie inversée, un monde où les rapports de force entre PME et grands groupes traditionnels sont redistribués. Airbnb, Uber ou encore Vizeat sont autant de services qui ont révolutionné leur secteur respectif.

Qui dit ubérisation, dit également des changements rapides et mondiaux par vagues. A vous qui pensez que la vague actuelle vous a échappé, un conseil : n’essayez pas de la rattraper, prenez la suivante ! Si nul n’est devin, des tendances de fond semblent déjà se dégager. Pour approfondir le sujet, n’hésitez pas à visiter le nouvel observatoire de l’ubérisation .

C’est en adoptant une attitude d’ouverture et de veille permanente que l’entrepreneuriat traditionnel s’aura se réinventer. Pour conclure,  je vous invite à retenir cette phrase (de mémoire elle me vient de Denis Jacquet, Observatoire de l’uberisation) « le changement ce n’est pas maintenant, c’est maintenant et toujours ! ».

JM Gomila

 


Partager :
FacebookTwitterLinkedInGoogle+PinterestEmail