Je suis Charlie sur les réseaux sociaux

Suite à l’attentat du 7 janvier 2015 au siège de Charlie Hebdo et des autres événements marquants qui ont suivi pendant 2 jours, la sphère internet a été la première à réagir.
Avant de descendre manifester dans les rues, les nouvelles se sont propagées sur les réseaux sociaux.
 

Tout de suite après l’attentat à Charlie Hebdo, un logo était né, illustré par un hashtag : #jesuischarlie. Il a même sa propre page Wikipedia.

Je Suis Charlie

 

Les fils d’actualités de Facebook, Twitter et même Linked in se sont noircis, les photos de profil étant peu à peu remplacées par l’image de soutien. Une image lourde de sens et de symbolique, reprise par les personnes, les communautés, les administrations mais aussi les marques.

On retrouve majoritairement parmis ces dernières :

 

  •  la reprise de l’image dans le fil d’actualité, comme un post
post-nd-CHarlie
  •  L’ ajout du ruban noir voire même de l’image « Je suis Charlie » à coté de leur logo
charlie-hebdo-amazon  Charlie-Hebdo-FNAC  cdiscount-charlie  mobalpa-charlie

 

Certes, il était important de réagir, mais comme toujours sur les réseaux sociaux, de le faire avec intégrité et sincérité !
Aussi, les trois suisses en intégrant leur propre logo dans celui du mouvement je suis Charlie ont dénaturé le message pour intégrer selon leur communauté un message commercial (peut être volontaire aux premiers jours des soldes d’hiver).

les-3-suisses-twitter-bad-buzz-1280

S’en sont donc suivi des messages de critique sur les comptes sociaux de la marque incluant parfois une image retouchée peu flatteuse.

3suisses-a-gerber-je-suis-charlie 3suisses-je-fuis-je-suis-charlie 3suisses-opportunistes-je-suis-charlie

 

Bien qu’éphémère, ce hashtag a battu un record historique : le hashtag utilisé plus de trois millions de fois sur Twitter, en moins de 24 heures. C’est la plus grande diffusion jamais enregistré pour un fait d’actualité français.

Découvrez cette carte interactive qui géolocalise les posts #JeSuisCharlie pour la seule journée du 7 janvier

Les événements, nous l’avons dit plus tôt ont continué avec la mort d’une policière le lendemain, puis 2 prises d’otages simultanées le 9 janvier.

Le mouvement sur les réseaux sociaux s’est donc poursuivi. De nombreux posts ont ensuite été mis en ligne lors des différentes manifestations dans les rues  sur Facebook, Twitter mais aussi Instagram. Cette fois le hashtag universel était #marchedu11janvier. Un hashtag toujours dans la liste des top tendances Twitter aujourd’hui.


Partager :
FacebookTwitterLinkedInGoogle+PinterestEmail