Vivez au rythme du Japon #1

Okunoin Cemetery at Mount Koya

Jean-Marie Gomila a la plaisir de partager avec nous les enseignements de son déplacement au Japon

1er épisode de ce déplacement : OSAKA

« Mes premiers pas au Japon ont été véritablement incroyables. »

En effet, ce week-end fut consacré à la visite des temples du mont Koya, haut lieu bouddhiste rassemblant une centaine de temples  et une nécropole où reposent plus de 200 000 samouraïs, ainsi que de nombreuses tombes diverses. » Certaines sont des tombes « corporates » flanquées d’un logo NISSAN ou PANASONIC.

Alors oui, la 3ème puissance mondiale est un pays fascinant, pleins de contrastes. Mais ce qui m’intéresse surtout ici, c’est d’en apprendre davantage sur comment le Japon négocie la révolution digitale et la mutation de toutes nos sociétés modernes.

Cela s’annonce passionnant car la société japonaise semble assez mal préparée aux mutations que nous connaissons déjà en occident… Quelques exemples qui me marquent à ce stade :

  • Sous l’influence du Confucianisme la société japonaise est extrêmement hiérarchisée. On respecte son n+1, qui lui-même respecte son n+1, etc. Le chef est également le protecteur et s’inscrit dans une relation qui pourrait passer pour paternaliste
  • L’entreprise est ici respectée, voire perçue comme un élément central de son existence
  • Lors de ma visite d’une entreprise industrielle aujourd’hui, je me suis fait confirmer que les collaborateurs travaillent logiquement 8h par jour, mais en réalité la journée dure le temps qu’il faut (sans être payés plus j’imagine)
  • Combien de semaines de congés avez-vous ? nos interlocuteurs semblent ne pas comprendre la question. Réponse polie « certaines personnes prennent jusqu’à une semaine. »
  • Une semaine à laquelle s’ajoute 16 jours fériés (non payés si on est mensualisé), 5 de plus qu’en France
  • Ici, il n’est pas rare de voir des employés travailler de 9h à … 23h et finir par dormir sur place car il faut souvent 1h pour rejoindre son domicile. Avec les conséquences qu’on imagine pour la vie perso et notamment la vie de famille !

Mes interrogations sont nombreuses à ce stade. Comment ce pays, qui a réussi jusqu’ici à marier des traditions séculaires avec les hautes-technologies et l’industrie du XXe siècle parviendra-t-il à prendre le virage du digital ? De la fin annoncée du salariat ? De l’agilité totale ? Et du « better done than perfect ?
Cela semble compliqué pour le Japon, qui a construit son industrie et son économie sur les valeurs de Travail, d’Excellence et de Qualité.

J’en apprendrai plus demain. En effet, je vais à la rencontre de chercheurs du Centre de Recherche de Kyoto au sein de la prestigieuse université éponyme et je rencontrerai des créateurs de start-ups au sein de l’incubateur Kyoto Research Park.

A suivre ! すぐに

 

 


Partager :
FacebookTwitterLinkedInGoogle+PinterestEmail