Vivez au rythme du Japon #2

Voyage au Japon par Jean-Marie

Le miracle japonais ?

Pour ceux qui comme moi ont délaissé un peu les livres d’histoires ces derniers temps… Le miracle japonais ça veut dire quoi ?

En gros, le cours de géopolitique que je viens de recevoir me rappelle qu’il est tout de même incroyable qu’un pays avec autant de handicaps s’en sorte aussi bien :

  • Un pays fermé sur lui-même : pas d’immigration, on ne parle pas les langues (ça parle encore moins anglais que les français !)
  • Une population vieillissante et même… en diminution
  • Une économie en déflation depuis 20 ans
  • Une dette hallucinante : 250% de PIB (la France pleure pour un petit 100%)
  • Une configuration géographique peu aidante : archipel (pas pratique pour unifier le pays, circuler, se développer…), pas de ressources, 2/3 de la superficie de la France (pour 2 fois plus de population !),
  • Une géopolitique complexe avec une capitale qui regarde vers les USA, alors que le cercle d’influence immédiat demeure l’Asie avec un partenaire commercial puissant et bien plus grand que lui : la Chine.
  • Une histoire moderne connue pour ses 2 bombes nucléaires : seul pays à ce jour à avoir eu ce terrible privilège

Malgré cela, le Japon est 3eme puissance mondiale. Plus fort que l’Allemagne.

Et on ne voit pas ici aucun stigmate d’un pays en crise. On ne râle pas, on ne manifeste pas, il n’y a pas de grève et peu de pauvreté visible.

 

 

Le pays qui ne connaît pas l’uberisation

Si UBER est pourtant présent à Tokyo, il demeure peu connu sur place. Chaque interlocuteur jeune ou moins jeune, à qui je pose la question, ignore que le célèbre service est disponible ici.

Dans le cas d’UBER c’est sans doute aussi parce que les taxis sont nombreux, sans droit de licence et offrent un niveau de service tout à fait convenable.

Pour le reste, le Japon ne sera pas le pays de la nouvelle économie. Encore une source d’étonnement.

Le pays qui vient de voir le phénomène POKEMON GO irradier le monde, n’en reste pas moins un pays très ordonné, très propret, très conformiste. Difficile pour des travailleurs à qui on a inculqué la discipline, le respect de la hiérarchie et des codes… de se lancer dans la disruption et le « Think out of the box ! »

Même le financement de l’innovation pose ici problème. Le capital risque n’est pas inscrit dans les habitudes du pays qui s’est construit sur la base de consortiums les Zaibatsu (Mitsubishi, Mitsui, Sumimoto…) et de grandes entreprises (Toyota, Honda, Hitachi, Sony, Panasonic, Toshiba…) qui irriguent ensuite à large tissu de TPME (comme partout, 80% du tissu économique).

Mes prochaines rencontrent vont me permettre d’affiner encore ces points ! A très vite.


Partager :
FacebookTwitterLinkedInGoogle+PinterestEmail