Réfléxions sur la planète IT

Comme d’habitude, le monde digital continu de tourner de plus en plus vite et les informations intéressantes n’ont pas manqué… Le 13 octobre, j’étais invité à une soirée privée et exclusive, par le tout nouveau CMA (Centre Médiaculturel des Avenières). Cette organisation a pour vocation d’animer un genre de Think Tank dans lequel les acteurs économiques du territoire peuvent stimuler leur réflexion et développer une vision prospective.

L’invité de cette première soirée était Didier Lombard, ex PDG France Telecom. Outre la sortie prochaine de son 2nd livre où il attire l’attention des politiques sur le manque de politique européenne d’investissement en matière de numérique, voici ce que je retiens de la soirée :

  • quelle que soit votre activité économique, vous êtes forcément impacté d’une façon ou d’une autre par la révolution numérique
  • cette révolution est pareil à un Tsunami. Elle va vite et emporte tout sur son passage (cf tous les modèles de pensée et les modèles économiques qui ont volé en éclat ces dernières années)
  • les services à valeur ajoutée créés dans cette nouvelle économie ne sont pas français (Google, Apple…), ils sont du reste localisés sur un « 8ème continent » virtuel, qui échappe en règle général aux taxes. Résultats, cette économie nourrit moins que les précédentes les finances des états.
  • la vitesse à laquelle croit la quantité de données prend de court tous les analystes. Par conséquent, les modèles de calcul qui ont été utilisés pour dimensionner les infrastructures sont dépassés. L’Europe ne réagit pas et risque de voir demain l’ensemble de ses réseaux saturés. Ce serait dramatique. Il suffit de voir ce qui vient de se passer sur le réseau Black Berry pour s’en convaincre.
  • D.Lombard explique cette explosion des débits par la démocratisation d’outils sensés au départ n’être utilisés que par des professionnels : ex. les smartphones.
  • les filières qui vont le plus se développer demain : le Health Care avec la surveillance à distance, la médicalisation virtuelle… + l’indexation des vidéos qui restent selon lui un des gros enjeux du moment.

Partager :
FacebookTwitterLinkedInGoogle+PinterestEmail