CES Las Vegas Live by ND (Jour 3 et 4 suite)

  • Son, image: on retiendra les écrans 3D sans lunettes (inattendus et bluffants), la course à l’armement dans les technologies d’image 4K, 8K… mais surtout on a apprécié l’expérience proposée par LG à travers sa grotte artificielle couverte d’écrans courbes OLED 4K + technologie ATMOS de spatialisation du son. C’était d’une grande qualité.

 

  • Impression 3D : la loi de Moore s’applique. Les équipements sont de plus en plus performants tout en étant de plus en plus petits et de moins en moins chers.
  • Smart Home : rien de vraiment nouveau, on retrouve les notions de sécurité (caméra à reconnaissance faciale, serrures connectées…), le confort (pilotages des thermostats, des fermetures, volets et autres…). Toutefois on note aussi avec GE ou Whirpool (…) que les équipementiers de la cuisine poursuivent leurs travaux pour des frigos, fours et autres poubelles connectées.Le + de cette année ? Là aussi, un éclair soudain de lucidité. Il manquait quelque chose à tous ces systèmes… L’IA (intelligence artificielle) à travers les assistants personnels (Hey Google et Alexa d’Amazon ou encore Siri) va créer le lien.
    Vous rentrez du boulot, votre maison vous reconnait automatiquement, la serrure s’ouvre, Alexa vous salue et vous lancez un « Alexa, ouvre l’ensemble des volets et place la maison à 21°C, allume les écrans TV et mets le four en route ! ». Et oui, tout ceci est opérationnel, dès aujourd’hui.
    Enfin, dans ce hall, on ne peut s’empêcher à nouveau de lancer un cocorico avec les stands de La Poste (hyper présente sur le CES avec un ensemble de start-ups plutôt impressionnantes), de Legrand, de Netatmo, et de notre client SOMFY dont on perçoit ici la puissance et la mutation vers une logique d’ouverture totale aux systèmes tiers que ce soit les Assistants Personnels (Alexa, Hey Google, Apple…), les robots et autres fabricants IoT (Buddy, Legrand, Velux, Ciat, Sonos, Honeywell…) (cf illustration).
IMG_0201 IMG_9257_petit
  • Robots:
    rien de très marquant dans cette catégorie que je vous invite à retrouver plus loin en catégorie « fails »). Bizarrement, le CES ne semble pas au niveau de l’état de l’art (on ne verra pas sur le CES, le robot humanoïde qui fait des saltos arrières par exemple).On retiendra là aussi que si vous associez un Ipad, un robot sur roulette et une IA vous obtenez un univers d’usages. Le plus courant au CES est en lien avec la silver economy, par exemple : aider les personnes âgées ou diminuées pour leur permettre d’appeler facilement leurs proches, de manipuler la TV, etc.
  • Drones : Cela devient une banalité. On en a vu des petits, des grands, des aquatiques… Mais ce qui nous aura le plus marqués demeure le show donné par INTEL au-dessus du célèbre Casino Bellagio avec 250 drones coordonnés qui s’élèvent dans le ciel pour dessiner un balais aérien. Derrière cette démonstration de force, on comprend aussi que grâce à la puissance de l’IA (et ici, des processeurs INTEL), nous serons très vite capables de gérer les déplacements de milliers d’objets terrestres et aériens, sans jamais risquer de collision.IMG_0132
  • 5G : on a vu une démo assez bluffante sur le stand d’INTEL avec une vidéo diffusée via de la 5G, en streaming et en haute définition 4K sur du 1,6 Gb/sec. Les bénéfices de la 5G ouvrent là aussi un univers d’usages incroyables pour le véhicule autonome, la consommation de contenus à tout moment, dans tous les lieux… sans latence. Pour mémoire, la 5G a déjà été testée 1 T bits/sec (125 Go/sec) !
  • AR/VR/ 3D :
    La réalité virtuelle et la réalité augmentée sont partout. Là aussi, on est sur un élément qui se banalise. On ne retiendra rien de particulier dans cette catégorie même si, bien sûr, tout est plus fluide, plus impressionnant, plus rapide… que 6 mois plus tôt.IMG_0239On retiendra tout de même sur la partie 3D, pour notre client REGIE DU RHÔNE, la technologie capable de modéliser en 3D une pièce, un appartement (…) existant via la génération d’un nuage de points importables dans les logiciels de 3D, et bientôt la génération directe de la modélisation 3D.
  • Education : pas grand-chose au CES sur cette thématique, mais on a tout de même aimé la brosse à dent connectée qui permet à l’enfant de visualiser les zones qu’il ne nettoie pas bien via un écran placé devant lui et de la réalité augmentée qui laisse traîner de grosses bêtes dégoûtantes, là où la brosse n’est pas encore passée…
    On note aussi un début de tendance avec les jeux, avec ou sans robot, avec ou sans objets connectés (…) qui permettent aux enfants d’apprendre la logique du codage informatique. Ce n’est pas neutre. De nombreux experts commencent à pointer du doigt que dans un monde digital, nous devrions apprendre à nos enfants le B-A BA du codage, car cela deviendra aussi fondamental que savoir lire et écrire !
  • Les objets connectés
    Ils sont partout, ils sont des milliers et franchement, faut-il encore en faire une catégorie ?Ce que l’on retient c’est surtout que là aussi, la question ne se pose plus. Tout objet même banal devient connecté. La question devrait être quel problème pouvons-nous résoudre avec cette technologie ? Quelle valeur ajoutée proposerQuelques coups de cœurs que nous ramenons à l’intention de nos clients :
  • Une espèce de beacon qui n’en est pas un, sur lequel si vous approchez votre smartphone, sans même avoir installé une App au préalable, vous obtenez du contenu personnalisable pour chaque petit objet. Un excellent moyen pour rendre une cuisine MOBALPA connectée, pousser des recettes depuis le plan de travail, une notice de maintenance sur les parties techniques, etc…
  • Une bague, made in Corse, capable de gérer vos paiements, totalement autonome en énergie (se recharge en solaire et mouvement), avec une fonction ON/OFF pour activer le NFC ce qui la rend plus sécurisée que votre CB sans contact
  • Pour notre client OPTICIENS MOBILES, un petit objet connecté, réellement petit, pour placer sur les branches de lunettes afin de ne plus les perdre (…).
IMG_0198
  • Le canapé connecté de Miliboo (France, Annecy – Paris) qui, sous ses allures de gadget, n’en est plus vraiment un. En effet, avec son chargeur de smartphone par induction, sa tablette intégrée à l’accoudoir et ses enceintes intégrées, il offre une expérience Home cinéma intéressante (4D) mais en outre, il pourrait se placer en alternative aux enceintes de Google et Amazon avec comme avantage d’être en plus, un objet réellement fonctionnel.

Partager sur
FacebookTwitterLinkedInGoogle+PinterestEmail